« CAS_1 »

Documents téléchargeables

NU_NL_CAS1

Concert – Spectacle

Création 2014-2015

«Cas_1» est un concert-performance, entremêlant théâtre, musiques et algorithmes vidéos.­En s’inspirant de l’œuvre de l’artiste Claude Cahun (1894-1954), le N.U collectif nous rappelle que l’identité est toujours une question d’imaginaire.
Sur scène ou sur les écrans, CAS_1 s’affronte lui-même à travers ses doubles – qu’ils soient musiciens ou personnages vidéos – qui évoquent à la fois son intimité rêvée et la division encore à l’œuvre entre le masculin et le féminin au XXIième siècle. À travers une écriture multiple nomade et éclatée, “Cas_1” se cherche, se joue des références établies, se déconstruit, transforme son identité et la rend impossible à classifier.
Il s’échappe du genre imposé et nous raconte cet être en devenir : ni homme, ni femme, cherchant cet espace où «être soi-même (faute de mieux)» fabrique pour tous de la liberté.

Claude Cahun est une pionnière. Artiste multimédia avant la lettre, elle refuse de choisir entre le masculin et le féminin, et développe une œuvre instinctive faite d’errances poétiques ; une œuvre insolite, dont la conception esthétique est transfrontalière. Proche des surréalistes tout en leur échappant, elle expérimente une forme inédite de hasard. Au «Qui suis-je?» Bretonien, la production littéraire et photographique de Cahun, n’apporte «nulle réponse ou cent réponses».
Notre collectif s’empare de cet univers pour proposer un concert où les algorithmes vidéos recréent une histoire fantasmée à chaque fois différente en lien avec l’espace du plateau. Répondant à l’énergie et à la poésie polysémique d’Orion Scohy et de Claude Cahun portée par le performeur, les créations sonores aléatoires de Jean-François Blanquet et la musique du groupe Labradore font de cette pièce un espace « sans réponses et aux mille réponses » où chaque spectateur peut se questionner et se découvrir.



Teaser | Captation et montage : Cyril Laucournet

P1070375
P1070307
P1070600 P1070299

© Corinne NGuyen | Septembre 2015


L’univers sonore de CAS_1

L’élaboration d’une composition musicale par le groupe Labradore vient créer un espace transcrivant mélancolie, romantisme et naïveté ; elle appuie violence et douceur des sentiments et fait lien avec les histoires mythologiques. Jouée en live pendant le spectacle, cette «partition» à l’univers mélodique et rock se mêle à un autre univers, celui de Jean-François Blanquet, où sonorités et larsens, plus abstraits et réactifs au personnage, viennent soutenir, augmenter et transformer le texte en direct.


Projets satellites

Notre manière d’aborder le texte par l’image nous a conduit à développer en amont du spectacle le projet de recherche «Inbetween», matrice plastique et performative du projet scénique «Cas_1».

— Créations photographiques : De Cahun à CAS_1 | INBETWEEN, Inbetween Fairground, Inbetween is always better 1&2, Inbetween us
— Créations vidéos | Installations : Introduction à CAS_1 | Lady Boy, Prologue musical |Brocken mirror, Aurige | Ou la multiplicité des identités


Sorties de chantier | Live

Festival JERK OFF | Au Générateur lieu d’art et de performances — Paris
Étape de création #3 | À Paloma – Scène de Musiques Actuelles — Nîmes Métropole
Étape de création #2 | Au Volapük– Promotion des écritures contemporaines – Tours
& Co-accueilli au Le Temps Machine, scène de musiques actuelles – Joué-lès-Tours
Étape de création #1 | À  « Étant Donné » — Lieu de recherches pour l’émulation artistique & présentée au Théâtre du Périscope – Nîmes


L’auteur : Claude Cahun 1894 -1954

Photographe et écrivaine française

Très intimiste, poétique et largement autobiographique, son œuvre, en particulier photographique, est très personnelle et échappe aux tentatives de classification ou de rapprochement. Son appartenance au mouvement surréaliste est dépassée par une inspiration très baudelairienne et la quête d’un mythe personnel.

Elle ne cherche ni à provoquer, ni à « faire spectaculaire ». C’est elle-même qu’elle cherche, dans un jeu de miroirs et de métamorphoses permanent, entre fascination et répulsion dans une œuvre en grande partie composée d’autoportraits. De son goût pour le théâtre, elle tire une véritable passion de la mise en scène, d’elle-même comme des objets. Elle préfigure par ses installations des photographes contemporains comme Alain Flescher ou des plasticiens comme Christian Boltanski.

Son autobiographie par l’image fait une large place, bien sûr, à l’identité sexuelle : elle aspirait à être d’un « troisième genre », indéfinie, à la lisière de l’homosexualité, de la bisexualité et de l’androgynie. Lorsqu’il ne s’agit pas d’elle-même, elle tourne l’objectif vers ses partenaires féminins et masculins pour de tendres portaits : Suzanne Malherbe, Sylvia Beach, Henri Michaux, Robert Desnos. Claude Cahun construit une œuvre discrète et sensible, peu connue de son temps.

Ses poèmes visuels (Le cœur de Pic, Aveux non avenus) constituent un travail très original, unique en son genre, dont la diffusion fut très restreinte. Il faudra sans doute attendre les travaux de Man Ray, qu’elle connaissait, et surtout de Bellmer pour que ce type d’ouvrage rencontre le public. Elle n’est véritablement reconnue qu’à partir de 1992.


L’ÉQUIPE

Metteurs en scène : Sébastien Lenthéric & Axelle Carruzzo
Écriture : textes originaux de Orion Scohy et Isabelle Sorente, cut-up textuel de Sébastien Lenthéric à partir d’extraits d ‘« Aveux non avenus de Claude Cahun
Interprète : Mathias Beyler
Constructeurs sonore : Jean-Michel Portal & Matthieu Rondeau, Lucas Itié (Labradore) & Jean-François Blanquet
Scénographe : Axelle Carruzzo
Ingénieur multimédia installation vidéo: David Olivari
Créateur lumière & Régie générale : Guillaume Allory (en alternance avec Adrien Cordier) assisté de Gaspard Gauthier
Création vidéo : Cyril Laucournet, Alexandre Bena & Jean-Bernard Petit – chefs opérateurs – Carruzzo&Lenthéric – direction artistique
Costumier : Alexandre Schmitt
Photographe : Alexandre Bena

Avec la complicité et le savoir faire de Juliette Lonchampt, Laurent Pichaud, Geneviève Lenthéric, Mauricette Bel & Florence Carruzzo.

Pour leur participation aux créations vidéos, merci à Sandrine, Anne-Juliette, Magalie, Hélène, Ludivine & Vincent, Bat & Raph, Pierre & Alexis, Alex, Charly, Stéfane, Marc, Catherine & Brigitte.


Coproductions :

Ce spectacle est coproduit par le Théâtre du Périscope- Nîmes, le Théâtre de Nîmes, ADDA Scènes Croisées de Lozère, le Théâtre du Chai du Terral – St Jean de Védas & le Théâtre de la Mauvaise Tête, Marvejols

Soutien :

Le spectacle, sélection 2014/2015 du Collectif En Jeux, reçoit le soutien de Réseau en Scène Languedoc-Roussillon. DIspositif d’aide pour la CRéation Artistique Multimédia et numérique (DICRéAM).
Avec l’aide de la DRAC Languedoc-Roussillon et du Conseil Régional Languedoc-Roussillon.
La compagnie est soutenue depuis plusieurs années par la Ville de Montpellier.
SPEDIDAM « LA SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en
matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées ».

Résidences :

Le Volapük – Promotion des écritures contemporaines – Tours
Le Temps Machine – Scène de musiques actuelles – Tours
Paloma – Scène de Musiques Actuelles de Nîmes Métropole (en partenariat avec Le Théâtre du Périscope – Nîmes & le Théâtre de Nîmes)
Théâtre du Chai du Terral – St Jean de Védas

Remerciements :

Pour leur soutien & leur aide, merci à à Étant donné _lieu pour l’émulation artistique, à L’Aire _micro espace de recherche, la DRAC LR pour son aide à la résidence de recherche, au Festival 100%, au CCN de Montpellier & au HTH – CDN de Montpellier.


En tournée :

_JERK OFF FestivalLe Générateur, Paris | 13 septembre 2014 – 20h | 01 49 86 99 14
_Théâtre Chai du Terral – St Jean de Védas | Vendredi 27 février 2015 – 20h | 04 67 82 02 34
_LA GIRAFE RONDE – Marvejols | LABRADORE en concert | Samedi 28 février 28 2015 – 21 h | 06 37 31 98 69
_Théâtre de la Mauvaise tête – Marvejols | Mercredi 3 mars 2015 – 20h30 | salle polyvalente | 04 66 32 40 82
_Théâtre du Périscope – Nîmes | Vendredi 6 mars 2015 – 20h | 04 66 76 10 56
_Maison des étudiants Aimé Schoenig – Montpellier | 6 octobre 2016 – 20h30 | 04 34 43 24 12