CAS_1 // Inbetween fairground

+++ Classifier / Ranger / Ordonner / Omettre +++

Dans notre société, l’éducation confère aux nouveaux nés intersexués une identité orientée vers l’un des deux pôles, fille ou garçon, homme ou femme. Les enfants qui naissent hermaphrodites subissent leur vie durant des opérations, pour faire en sorte que la Nature se conforme, de force, à une vision sociale binaire du genre humain.

Mais ce corps différent ne peut pas se réduire à un simple objet d’observation clinique. Cet échec à se situer d’un côté ou de l’autre, crée un territoire de l’entre-deux. Il surmonte le contexte médical et interroge les limites de la condition humaine sexuée. Il s’inscrit dans le rêve d’une identité sexuelle restructurée [multiple, transitoire].

Ce corps brise non seulement les frontières entre le féminin et le masculin, mais aussi entre le mythologique et l’incarné, l’imaginaire et le palpable, le matériel et l’immatériel.

Le premier entrelacement incarné par ce corps, celui des sexes, en génère un deuxième, celui des mondes.

La figure de l’hermaphrodite est multiple tant dans sa sexualité que dans les valeurs qui la traversent. Dans cet espace, le corps, source de conflits et de désirs, nous parle d’un rapport au monde qui ne cesse de chercher les limites entre la beauté et l’horreur / la monstruosité & l’humain / la légitimité & la référence.

Ce corps – support pour la création – matérialise la frontière où se côtoient intimité & communauté. Pas d’exutoire, mais une volonté de détourner, de jouer avec les stéréotypes de genre pour mieux se les approprier et proposer une esthétique / une réflexion engagée dans une quête absolue de liberté.

Et si nous n’avions pas à choisir un sexe, un fonctionnement social lié à lui, que serions – nous ?

Que rêverions – nous ? Comment verrions – nous le monde dénudé tout à coup de son fonctionnement traditionnel ?

Inventer un autre moi.

Un autre corps qui ne veut pas se définir : créer les matières qui poussent le rêve et la vision vers la refonte d’une nouvelle mythologie.


 

Détails :

6 Tirages numériques 80/120cm_2012
Avec l’assistance de Jean-Bernard Petit, photographe.

Mise en scène & création plastique : carruzzo&lenthéric

 


 

Exposition  Galerie St Ravy – Montpellier, du 12 au 23 février 2013 // dans le cadre du Festival 100%

Atelier d’artiste, work in progress, cette installation propose une immersion dans la gestation d’un spectacle à venir.

Un chantier permanent où vous êtes exceptionnellement autorisés à entrer pour une incursion imaginaire autour de Claude Cahun, figure tutélaire d’un «troisième genre» indéfini, insaisissable et changeant ; un projet qui tiendra tant de l’oratorio pop rock que d’une topographie de l’intime.

Présentation du travail de recherche du projet « CAS_1 » sous forme de live performatif les 19, 20 et 21 février.

 

Équipe :

Mathias Beyler_ comédien

Jean-Michel Portal & Matthieu Rondeau_ musiciens du groupe Labradore

Jean-François Blanquet_ chercheur sonore

Lucille Calmel_ écrivaine

 

Photographies exposées : Inbetween Fairgroud

& vidéos exposées :  Broken Mirror , Lady Boy