A few seconds after darkness | Live Postcoïtum | le 11|03|18


Mercredi 11 avril 2018 | 20h30 | La Tendresse Montpellier

À l’invitation du Garage Électrique et dans le cadre de la Semaine de Montpellier Industries Culturelles & Créatives (MICC)

Entre rock électronique brut et passages électroacoustiques délicats, le duo Postcoïtum – Bertrand Wolff et Damien Ravnich – propose un univers aux multiples facettes autour de la pièce A few seconds after darkness du N.U collectif.

Équipe : Damien Ravnich (batterie, pad) et Bertrand Wolff (laptop, synth), Mathias Beyler (régie son)
Production : Axelle Carruzzo & Sébastien Lenthéric | N.U collectif

+++ d’infos

Entrée libre | La Tendresse
Réservations et Renseignements : 04 67 58 27 48 | contact@legarageelectrique.net

▬▬▬

Avant le concert

Conférence/Débat de 18h à 20h
Droits de propriété intellectuelle et circulation des œuvres : pour un dialogue fécond entre culture, numérique et public

Une tension existe entre la juste rémunération des créateurs des œuvres de l’esprit et la nécessaire diffusion et (ré)-appropriation de ces œuvres par la société. Cette tension est particulièrement vive depuis la généralisation de l’accès à l’Internet et à la dématérialisation des supports. Nous souhaitons contribuer à ce débat en invitant développeurs, ingénieurs, start-upers, et musiciens, vidéastes, producteurs phonographiques, médias, à un moment d’échange autour d’une question qui nous concerne tous : la diffusion et la rémunération des œuvres créées. L’originalité de notre approche est de donner la parole à un troisième acteur rarement entendu : le public, qui à travers son expérience, on le voit avec le streaming, est celui qui tranchera le débat en acceptant – ou pas – les modèles qu’on lui propose.

Intervenants : en cours | Modération : Mathieu Lambert

▬▬▬
LE PROGRAMME #MICC18

Du lundi 09 Avril 2018 au jeudi 12 Avril 2018 | Montpellier

▬▬▬
INFOS PRATIQUES
La Tendresse
80 impasse Flouch 34070 Montpellier
Tram Ligne 2 : Arrêt Sabines
Voir le plan

RETOUR SUR LE LIVE EN IMAGE !


À PROPOS

▬▬▬
POSTCOÏTUM
RIAM | Bandcamp | Facebook | Tumblr

Postcoïtum est le projet de Damien Ravnich et Bertrand Wolff, construit autour du mariage de l’instrumentale et de l’électronique et faisant appel à des influences hybrides autour de textures idm, de rythmiques indie rock ou encore de sonorités industrielles. Le duo piège par un ensemble de curiosités sonores avant de nous avaler par la force hypnotique d’un système mélodico-rythmique narratif. L’univers suggéré laisse alors la place aux possibles en nous emmenant vers le transcendantal, le tragique, l’incongru, avec un paysage sonore vaste et éclectique.

▬▬▬
LE GARAGE ÉLECTRIQUE est un centre de ressources pour les musiques actuelles organisé autour de trois pôles d’activités : 1) l’information 2) la mise en réseau des professionnels à travers le RCA (réseau de coopération des acteurs de musiques actuelles en Languedoc-Roussillon) et le projet CATERVA 3) la médiation et l’action culturelle. Le Garage Electrique est membre fondateur de la SCIC SAS La Tendresse.

▬▬▬
LA TENDRESSE est un lieu d’expérimentation sociale – de coopérative culturelle – un espace de travail et de diffusion dont les bureaux hébergent plusieurs entreprises, compagnies, associations, créateurs, développeurs, activistes et ingénieurs. La Tendresse propose de nouvelles façons d’agir ensemble, solidaires et mutuelles. La Tendresse danse sur les ruines du Théâtre qui Flambe, les deux pieds dans le béton et la tête dans les étoiles.

▬▬▬
LES INDUSTRIES CULTURELLES ET CRÉATIVES (les ICC) regroupent la création, la production et la commercialisation de contenus créatifs (les arts visuels, le spectacle vivant, la musique, le livre, la presse, la télévision, le cinéma, la communication, les jeux vidéo, la radio, ainsi que la mode, le design, l’artisanat d’art…).​

▬▬▬
A FEW SECONDS AFTER | CRÉATION 2017 | Installation immersive et performative | N.U Collectif

Dans une étrange  cérémonie, cette pièce  plonge ses visiteurs dans une nuit artificielle baignée de brouillard, où des faisceaux lumineux transperceront bientôt l’obscurité pour donner naissance au son. Par un jeu de réflexions lumineuses et de capteurs sensoriels, l’espace devient réactif : performeurs, musiciens et visiteurs explorent ce micro-monde extrait de la réalité, font corps avec lui ou s’abandonnent dans cette nouvelle pesanteur. « A few seconds after darkness » est avant tout une rencontre individuelle et personnelle entre notre manière d’être au monde et nos sens.

COPRODUCTION — Humain trop humain | Centre Dramatique National de Montpellier
SOUTIENS  —  Institut français |  Bilbao — Drac OccitanieLa Région Occitanie La Ville de Montpellier
ACCUEIL EN RÉSIDENCE — hUMAIN TROPS hUMAIN | Centre Dramatique National de Montpellier — MÈQ | Département Numérique du hTh CDN de Montpellier — Paloma | SMAC de Nîmes Métropole — LABOral Centro de Arte y Creación Industrial | Gijón, Asturies, Espagne — Domaine d’O | Domaine Départemental d’Art et de Culture | Montpellier — Mix’Art Myrys – Collectif d’artistes autogéré | Toulouse